Ces soldats avaient été enga­gés dans des combats très durs alors que l’en­semble du front fran­çais était enfoncé par l’avance alle­mande. Article original