Le plafon­ne­ment à 4% de l’aug­men­ta­tion des tarifs de l’élec­tri­cité a coûté 10,5 milliards d’eu­ros à l’Etat. Article original