Avec les tempé­ra­tures qui baissent et la hausse des tarifs de l’éner­gie, beau­coup de Français choi­sissent le chauf­fage au bois, ce qui fait grim­per la demande. Article original