Si la France a pu rapa­trier beau­coup de ses ressor­tis­sants dans des pays isolés pour cause de Covid-19, ils sont encore nombreux à attendre de pouvoir rentrer. Au Maroc, des personnes ayant des problèmes de santé ne sont toujours pas prio­ri­taires. En Roumanie, l’ambassade de France s’est oppo­sée à un vol qui aurait permis de faire rentrer 160 étudiants. Article original