L’exécutif doit détailler début janvier le détail de la future réforme des retraites, mais les marges de manœuvre pour la faire adop­ter à l’Assemblée s’an­noncent étroites. Et l’ap­port des voix LR est loin d’être garanti. Article original