Les photos et vidéos seront “utili­sées pour sélec­tion­ner les sites suscep­tibles d’ac­cueillir un alunis­sage en 2032”, explique l’Institut coréen de recherche aéro­spa­tiale dans un commu­ni­qué. Article original