Les prison­niers soup­çon­nés d’ap­par­te­nir à un groupe sépa­ra­tiste de la région Somali, en Ethiopie, subissent des tortures et des viols dans une prison tenue secrète, appe­lée « Jail Ogaden », a accusé le 4 juillet 2018 l’ONG Human Rights Watch, récla­mant l’ou­ver­ture d’une enquête. L’Ogaden, zone au… Article origi­nal