Les réformes écono­miques voulues par le prix Nobel de la paix sont frei­nées, notam­ment par le Covid et la guerre au Tigré. Article original