Les rudes négo­cia­tions entre l’Ethiopie, l’Egypte et Soudan sur la mise en eau du barrage, qui durent depuis 9 ans, entrent dans une phase déci­sive, voire dange­reuse. Il y a urgence, Addis Abeba voulant commen­cer à remplir le réser­voir dès juillet 2020, début de la saison des pluies. Article original