Depuis le début de l’épidémie de Covid-19, le sport afri­cain vit un para­doxe. Celui d’avoir vécu un arrêt des compé­ti­tions préma­turé, alors que le virus n’était pas encore très répandu sur le conti­nent. Toutes les compé­ti­tions sont suspen­dues depuis trois mois et l’impact pour les spor­tifs et le sport afri­cain dans son ensemble est consi­dé­rable. Mais alors que les compé­ti­tions reprennent progres­si­ve­ment en Europe, la propa­ga­tion de plus en plus rapide du virus en Afrique inquiète les acteurs du monde du sport afri­cain. Article original