Faire la fête serait bon pour le moral et la santé. Tant mieux : une étude vient de montrer que les abus festifs, ont aussi des effets posi­tifs. Article original