Nous pensons souvent que nous avons tendance à être opti­miste. À croire que les choses vont s’ar­ran­ger même quand on nous donne une infor­ma­tion qui nous dit le contraire. Mais une étude récente tend à mino­rer cet opti­misme. Article original