Afin de finan­cer son plan d’ur­gence massif de 110 milliards d’eu­ros, le gouver­ne­ment a expli­qué ne pas souhai­ter augmen­ter les impôts des Français. Mais avec de telles sommes, ces augmen­ta­tions sont-elles inéluc­tables ? Article original