Les fonc­tion­naires peuvent désor­mais profi­ter de ruptures conven­tion­nelles, comme dans le secteur privé. Article origi­nal