L’exposition, qui illustre “l’union de l’art, de l’histoire et du patri­moine”, a été orga­ni­sée par la société privée Art d’Egypte, en parte­na­riat avec le gouver­ne­ment et l’Unesco. Article original