Confinement, décon­fi­ne­ment, recon­fi­ne­ment… L’Empire du Milieu est sur le qui-vive face à une éven­tuelle deuxième vague.À Shanghai, on s’ap­prête à vivre pour long­temps avec la mala­die. Là-bas, les habi­tants sont soumis à une surveillance de tous les instants, comme en témoigne le fran­çais Thomas Chabrières. Article original