Si les fron­tières restent fermées, le gouver­ne­ment a assou­pli le dispo­si­tif pour répondre à la pénu­rie de main d’œuvre dans l’agri­cul­ture. Ainsi, les saison­niers euro­péens ont le droit d’en­trer s’ils ont un contrat de travail en règle. Dans le Morbihan, du renfort est déjà arrivé de Pologne. Article origi­nal