Le colo­nel Éric Emeraux dirige l’Office de lutte contre les crimes contre l’Humanité à l’ori­gine de cette arres­ta­tion, un aver­tis­se­ment à “tout ceux qui ont commis des atro­ci­tés”, selon lui. Les crimes ne reste­ront pas “impu­nis”, assure-t-il. Article original