La rentrée scolaire du 4 octobre n’a pas eu lieu dans un grand nombre d’établissements du pays. Les ensei­gnants attendent de meilleurs salaires sur fond de gratuité de la scola­rité. Article original