Deux jours avant la présen­ta­tion du projet de réforme des retraites en conseil des ministres, la CGT multi­plie les actions coup-de-poing. Philippe Martinez soutient ses mili­tants respon­sables de coupures d’élec­tri­cité sauvages. Article origi­nal