Plusieurs millions de volailles ont été abat­tues en France au cours des derniers mois, pour contrer l’épi­dé­mie de grippe aviaire. Les produc­teurs du Périgord ne cachent pas leur inquié­tude et s’at­tendent à une pénu­rie de foie gras, de magret et confit. Article original