Cela faisait partie des propo­si­tions pour une “récon­ci­lia­tion des mémoires” entre Paris et Alger formu­lées dans le rapport de l’his­to­rien fran­çais Benjamin Stora. Article original