Dans la région, la hausse des prix induite par le conflit en Ukraine est venue aggra­ver une situa­tion déjà préoc­cu­pante depuis plusieurs années. Article original