L’ancienne colo­nie portu­gaise a enfin un président : l’op­po­sant Umaro Sissoco Embalo, dont la victoire a été contes­tée par son rival du parti majo­ri­taire. Jusqu’à ce que la Cédéao mette bon ordre à la situa­tion le 23 avil 2020. Article original