Le président Teodoro Obiang Nguema a accusé des fermiers d’être à l’ori­gine du drame et les mili­taires de “négli­gence”. Article original