Un peu plus d’une semaine après le coup d’Etat du 5 septembre, la junte lance des pour­par­lers sous l’œil atten­tif de la commu­nauté inter­na­tio­nale. Article original