Le PDG de l’élec­tri­cien a annoncé, jeudi, avoir adressé un “recours gracieux” à l’Etat. Ce dernier lui impose, en tant que premier action­naire, de revendre à bas prix de l’éner­gie. Objectif du gouver­ne­ment : proté­ger les Français d’une trop forte hausse des factures d’élec­tri­cité. Mais EDF pointe un manque à gagner impor­tant. Article original