En Haute-Marne, des travailleurs en situa­tion de handi­cap donnent une seconde vie aux meubles abimés ou démo­dés, avant de les revendre. Article original