En France, pour la première fois depuis mai, la barre des 2 000 patients placés en réani­ma­tion a été fran­chie. Une situa­tion d’au­tant plus diffi­cile que de nombreux hôpi­taux doivent faire face à un manque de person­nel et réflé­chissent à tous les moyens possibles pour atti­rer des candi­dats. Article original