Ils “seront en quator­zaine sur l’exploitation agri­cole” et “ne pour­ront vrai­sem­bla­ble­ment pas sortir”, assure le ministre qui admet toute­fois qu’ils ne seront pas testés avant leur arri­vée. Article original