Nouveau rassem­ble­ment samedi après-midi à 13h à Paris pour les livreurs à vélo sans-papiers de la plate­forme Frichti, qui demandent leur régu­la­ri­sa­tion. Une affaire qui dévoile un flou juri­dique dans le statut d’auto-entrepreneur. Article original