Depuis le décon­fi­ne­ment, les files d’at­tente ont explosé devant les boutiques de vélo. Le gouver­ne­ment a de son côté mis en place une prime de 50 euros pour faire répa­rer sa vieille bicy­clette. Mais pour l’éco­no­miste des trans­ports Frédéric Héran, cela ne veut pas dire qu’il y aura un boom du vélo. Article original