En Île-de-France, l’exode a commencé à la veille de la mise en place d’un nouveau confi­ne­ment, vendredi 19 mars. De nombreux Franciliens ont pris la voiture ou le train vers d’autres régions, ce qui a créé d’importants embou­teillages et multi­plié les trains complets. Article original