Après Paris, Lyon ou Bordeaux, le Conseil muni­ci­pal de Marseille va voter vendredi une augmen­ta­tion de la taxe d’ha­bi­ta­tion sur les rési­dences secon­daires, afin de favo­ri­ser le retour de biens à la loca­tion, sur un marché marqué par une flam­bée des prix. Article original