La faillite de la société britan­nique qui possède des usines en France, notam­ment les acié­ries d’Hayange (Moselle) et Ascoval à Saint-Saulve (Nord), inquiète Bercy. Le ministre de l’Économie et des Finances, Bruno Le Maire, a assuré mardi 9 mars que l’État serait avec les sala­riés, qui ont beau­coup sacri­fié au cours des derniers mois pour main­te­nir leur usine en vie. Article original