Le groupe Renault a annoncé qu’il mettait en vente le site de la Fonderie de Bretagne et cherche un repre­neur. Les 350 sala­riés sont inquiets. Article original