Face à la flam­bée conti­nue des prix de l’éner­gie, plusieurs piscines font le choix de rester fermées, car ouvrir n’est plus viable écono­mi­que­ment. Article original