Ce dispo­si­tif de l’Etat concerne désor­mais 10,2 millions de sala­riés fran­çais, d’après la ministre du Travail. Un niveau inédit. Article origi­nal