Depuis plus d’un mois, des dizaines de groupes Facebook ont émergé autour de l’in­fec­tio­logue. Ils fédèrent plusieurs centaines de milliers d’in­ter­nautes autour de thèmes poli­tiques plus larges que la crise sani­taire. Article origi­nal