Selon les auto­ri­tés, la situa­tion est compa­rable aux inon­da­tions de 2010, durant lesquelles 2 000 personnes avaient été tuées et près d’un cinquième du pays submergé par les pluies. Article original