Les nappes des grands-mères ont inspiré deux artistes dans l’Isère. Article original