Ceux que l’on appelle hare­dim inves­tissent massi­ve­ment le milieu de la tech, ce qui leur permet de conser­ver un mode de vie reli­gieux très rigide. Illustration à Bnei Brak, 213 000 habi­tants, la plus grande ville ortho­doxe d’Israël, en banlieue de Tel Aviv. Article original