Un staff pluri­dis­ci­pli­naire pour amélio­rer les perfor­mances des spor­tifs de haut niveau : c’est ce que les osthéo­pathes préco­nisent en vue des JO de Paris 2024. Article original