Quinze mani­fes­tants anti-putsch ont été tués à Khartoum lors de la jour­née la plus meur­trière depuis le coup d’Etat du 25 octobre. Article original