Le parquet de Paris a observé des fraudes massives au chômage partiel. Le préju­dice s’élève à 1,7 million d’euros. Article origi­nal