Dans les affaires de divorce, le refus de rela­tion sexuelles peut être retenu comme une faute. Une femme vient d’être condam­née pour ne pas avoir rempli ce “devoir” conju­gal. Elle a saisi la Cour euro­péenne des droits de l’Homme. Article original