Un procès visant la garde rappro­chée de Nicolas Sarkozy s’ouvre, lundi 18 octobre. La justice se penche sur l’af­faire des sondages de l’Elysée, quand la prési­dence avait commandé, au début du quin­quen­nat, plusieurs millions d’eu­ros d’en­quêtes d’opi­nion, sans faire d’ap­pel d’offres. Article original