La police kényane a été impli­quée dans la mort de 15 personnes depuis l’ins­tau­ra­tion du couvre-feu le 27 mars 2020. Article origi­nal