Arrivés illé­ga­le­ment à Mayotte, ils ont été “placés en réten­tion admi­nis­tra­tive en compa­gnie d’adultes [qui n’étaient pas de leur famille] et renvoyés expé­di­ti­ve­ment”, relève la cour dans son arrêt. La France devra notam­ment payer 22 500 euros à leur père. Article original