Le ton est monté entre les deux pays tout au long de la semaine, après la déci­sion de la France de réduire le nombre de visas attri­bués aux pays du Maghreb. Article original